Archives de Catégorie: Actualité Défense

« Armées d’aujourd’hui » n°419

Accéder à : ADA 419

ADA419

 

Publicités

Nouvelle édition des Rencontres de la sécurité en Essonne ce WE

Cette année encore, les rencontres de la sécurité sont organisées dans le département de l’Essonne, du 11 au 14 octobre 2017. Pour cette 5ème édition, les actions de prévention et de sensibilisation s’organisent autour de quatre thématiques :

  • La sécurité quotidienne (délinquance, sécurité routière, risques domestiques…) ;
  • Les situations d’urgence et de crise (alerte aux populations, gestes qui sauvent…) ;
  • L’engagement citoyen (volontariat, garde nationale…) ;
  • Les cyber-menaces (hacking, escroquerie, haine sur internet…).

Dans ce contexte, le Sdis de l’Essonne sera notamment présent sur l’un des rendez-vous avec notamment l’ensemble des acteurs de la sécurité civile. En effet, le 14 octobre, de nombreuses manifestations auront lieu au centre commercial régional Evry 2Les sapeurs-pompiers essonniens seront présents à l’intérieur du centre commercial, avec notamment un stand présentant le Sdis. Il vous sera possible d’obtenir les informations nécessaires concernant les missions des volontaires et professionnels. Ils seront également présents à l’extérieur avec présentation d’une Echelle pivotante automatique (EPSA) mais aussi avec des démonstrations en partenariat avec les cadets de la sécurité civile du lycée Nadar.

Un rendez-vous à ne pas manquer. Pour rappel, d’autres manifestations sont organisées du 11 au 14 octobre dans le département de l’Essonne. Pour obtenir le planning complet des événements, rendez-vous sur le site de la Préfecture de l’Essonne en cliquant ici.

 

Une délégation du Sdis 91 invitée à l’Elysée

Le vendredi 06 octobre, de nombreux sapeurs-pompiers ont été conviés à l’Élysée pour une cérémonie en hommage aux hommes et femmes mobilisés sur les feux de forêts et ouragans. Une délégation du Sdis de l’Essonne était notamment présente pour cet événement, menée par Madame Marie-Claire Chambaret, Vice-présidente du Conseil d’administration du Sdis ainsi que par le directeur départemental, le Contrôleur-général Alain Caroli. En effet, au total, ce sont cinq colonnes de renfort qui ont été engagées entre les mois de juillet et octobre : trois pour lutter contre les feux de forêts, 2 pour venir en aide à la population des Antilles.

Le président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, a tenu à remercier l’ensemble des acteurs mobilisés durant cette période en témoignant de sa reconnaissance : « Cette reconnaissance va aux militaires, ceux de la sécurité civile et ceux de nos armées, aux sapeurs-pompiers, aux bénévoles des associations agréées de sécurité civile, aux forces de l’ordre qui se sont relayées sur le continent et aux Antilles pour porter secours à nos concitoyens en difficulté. Ma reconnaissance va également aux élus, à leurs services ainsi qu’à tous les services de l’Etat et à l’autorité judiciaire qui ont été fortement mobilisés dans ces moments difficiles et qui ont tous répondu présents face aux sollicitations que suscitent de tels événements.« .

Ce que nos deuils présents portent de vie, de sens et d’espérance

Les deux victimes de l’odieux attentat de Marseille, Mauranne et Laura,

incarnaient, de par leur vie et leurs études (3ème année de médecine pour Mauranne, 2ème année d’études d’infirmière pour Laura, par ailleurs impliquée dans l’encadrement de scouts)

le dévouement, l’empathie et l’ouverture sur autrui.

C’est le sourire radieux et confiant

de ces deux jeunes filles attentives au bien-être de leurs semblables

que nous devons porter comme étendard

contre la folie et la barbarie.

Mauranne et Laura seront toujours présentes

à travers tout ce dont elles sont le symbole :

la Médecine, ce défi aux semeurs de mort

la Science, ce défi aux fanatiques haineux

la Jeunesse, porteuse de tous les renouveaux

la Femme, porteuse de toutes les dignités

la France, qui a le visage de toutes ces femmes de savoir et de générosité.

Qu’apposer alors aux côtés de leur photographie, pour honorer leur mémoire et leur nécessaire postérité,

si ce ne sont ces mots de Jean Paulhan, écrits dans la nuit de l’Occupation :

« Nous savons, pour nous, que la France demeure

ce qu’elle devient chaque jour plus mûrement.

Elle est partout où l’on ne consent pas ».

T.d.r.

*

 

C’est un autre des sourires qui nous sont chers

– un sourire facétieux, élégant, tendre et chaleureux –

qui s’en est allé rejoindre son ami
le cinéaste et photographe de guerre Pierre Schoendoerffer
T.d.r.

lequel sut lui faire incarner, à travers ce commandant de navire-escorteur en quête d’un rachat du nom de « Crabe-tambour »,

la gravité et la grandeur de ce qui fait le soldat et l’officier :

le respect viscéral de la parole donnée.

T.d.r.

 

Hommages à l’adjudant-chef Stéphane Grenier, sous-officier du 13e RDP mort pour la France

Adjudant-chef Stéphane Grenier Credéit : Armée de Terre

Samedi 23 septembre, en zone irako-syrienne, des actions de combat ont opposé les combattants des forces locales et des membres de Daech. Des tirs ont été échangés, certains touchant une position de militaires français qui conseillaient ces forces locales.

Lors de cet accrochage, l’adjudant-chef Grenier appartenant au 13e régiment de dragons parachutistes (13e RDP) a été mortellement blessé.

Télécharger la biographie et la photo de l’adjudant-chef Stéphane Grenier du 13e RDP

Né le 2 août 1983 à CAEN, l’adjudant-chef Stéphane Grenier a accompli la totalité de sa carrière militaire au 13e RDP, alors stationné à DIEUZE lorsqu’il s’y engage fin 2003. Repéré dès sa formation initiale comme faisant partie des meilleurs de sa génération, il réussit avec succès l’ensemble des sélections lui permettant d’intégrer les équipes de recherche du 13eRDP.

Particulièrement rustique et endurant, et démontrant de remarquables facultés intellectuelles, il  excelle dans chacune des opérations spéciales de recherche de renseignement réalisées avec l’escadron nautique du 13e RDP. Son premier engagement opérationnel l’emmène en Bosnie-Herzégovine en 2005, où son professionnalisme et son sens de l’initiative lui permettent d’être sélectionné pour intégrer le corps des sous-officiers dès 2006. Breveté chef de cellule en équipe de recherche aéroportée, il continue de briller en opérations, notamment en Côte d’Ivoire en 2007 et en 2008.

Engagé en Afghanistan, en 2009 puis en 2010, au sein du Groupement de forces spéciales JEHOL, en province de Kapisa, il y est cité pour son courage et son professionnalisme dans des actions périlleuses de recueil de renseignements. Il retrouve le théâtre afghan en 2013, après d’autres opérations de contre-terrorisme dans la corne de l’Afrique. Devenu chef d’équipe de recherche au 13e RDP en 2014, ses qualités de chef exemplaire, courageux et bienveillant envers ses hommes lui permettent de se distinguer parmi ses pairs. Il s’engage à la tête de son équipe avec une détermination et une efficacité admirables dans plusieurs opérations spéciales sensibles et complexes, au Sahel en 2014 puis au Proche-Orient en 2016.

Titulaire de deux citations dont une avec attribution de la croix de la Valeur militaire, l’adjudant-chef Grenier était pacsé et père d’une petite fille. Il a été tué dans l’accomplissement de sa mission, au service de la France.

Un plan hommage en 3 étapes

Après les honneurs rendus en zone irako-syrienne, le plan hommage s’est poursuivi en métropole jeudi 28 septembre à 17h30 avec le passage du cortège funèbre sur le pont Alexandre III à Paris. Une cérémonie intime d’honneurs militaires, réservée à la famille et aux proches, présidée par le général de corps d’armée Bertrand Houïtte de La Chesnais, major général de l’armée de Terre, s’est ensuite tenue à 18h30 à l’Hôtel national des Invalides.

Ce jour, vendredi 29 septembre, une cérémonie d’hommage de la Nation organisée dans le régiment de l’adjudant-chef se tient à Souge, sous la présidence de Florence Parly, ministre des Armées.

>> Télécharger la biographie de l’adjudant-chef Grenier

>> Télécharger la photo du sous-officier

Droits : Armée de Terre 2017

 

La Ministre des Armées Florence Parly en couverture d’ARMÉES D’AUJOUD’HUI

Protéger les Français

ada418_couv

[Vidéo] Exposition « La jeunesse au coeur de la Défense » aux Invalides

Exposition « La jeunesse au coeur de la Défense »

Déplacement de madame la Ministre des Armées à l’HIA de Percy et à Balard

La ministre des Armées, Sylvie Goulard, s’est rendue à l’hôpital d’instruction des armées (HIA) à Percy puis à Balard, les 22 et 23 mai. Après avoir rencontré, aux côtés du président de la République, les militaires de l’opération Barkhane à Gao, au Mali, et ceux de l’opération Sentinelle à Paris, ces deux déplacements lui ont permis d’échanger avec le personnel du ministère des Armées.

Lundi 22 mai, la ministre des Armées a visité l’HIA Percy (Hauts-de-Seine) qui compose avec l’HIA Bégin le groupe hospitalier militaire d’Ile-de-France qui accueille les blessés en opération extérieure. Dans ce cadre, elle a tenu à rencontrer plusieurs militaires blessés au combat dont elle a salué la détermination et le courage. Elle s’est également entretenue avec le personnel soignant de l’hôpital.

Visite de la ministre à l’hôpital d'instruction des armées Percy le lundi 22 mai 2017

Mardi 23 mai, Sylvie Goulard s’est rendue à Balard, au ministère des Armées, pour découvrir le site, ses infrastructures et rencontrer le personnel. La ministre a été accueillie par le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers ; le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon ; et le secrétaire général pour l’administration, Jean-Paul Bodin. Elle a visité le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) qui permet au chef d’état-major des armées d’assurer le commandement des opérations militaires, de conseiller le gouvernement dans le champ des opérations et de proposer des options stratégiques au président de la République, chef des armées.

Mardi 23 mai, Sylvie Goulard s’est rendue à Balard, au ministère des Armées, pour découvrir le site, ses infrastructures et rencontrer le personnel.

La ministre a parcouru différentes implantations et bureaux et a rencontré le personnel en présence des chefs d’état-major concernés. Elle a également visité les locaux et échangé avec le personnel de la direction des ressources humaines du ministère. Elle a déjeuné sur place avec des civils et militaires de tous grades.

Cette visite et l’ensemble des présentations ont permis à la ministre d’apprécier la synergie dans le commandement des opérations avec le regroupement des états-majors et des services centraux, et de se rendre compte des conditions de travail du personnel civil et militaire de Balard.

Sources : Ministère des Armées

Visite du Président de la République aux soldats blessés en opération

Diaporama

PDR.Percy

« Votre sécurité est notre quotidien »

operation-sentinelle-01_full_phototheque

En hommage aux soldats (femmes et hommes) qui assurent avec abnégation notre sécurité,

en toute expertise, en toute maîtrise, avec autant de courage que de détermination.

Opération Sentinelle

Emile MERCIER et Yves CARRIÉ font honneur à Villemoisson

img_2381

Le dimanche 5 février 2017, à Savigny-sur-Orge à l’occasion de l’Assemblée générale de l’AASPP91 (Amicale essonnienne des Anciens Sapeurs Pompiers de Paris, dirigée par le Villemoissonnais Jean-Paul PITAT),

Émile MERCIER, conseiller municipal de Villemoisson administrateur de l’amicale de l’AASPP91, a reçu

la Médaille d’argent de l’EEDCM (Étoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire)

En tant que membre du conseil d’administration de l’AASPP91, Émile MERCIER a apporté une réelle valeur ajoutée à l’Amicale, en lui faisant bénéficier de toutes les compétences mobilisées dans sa vie professionnelle. Émile a organisé pour l’Amicale des visites de lieux prestigieux comme l’Assemblée nationale, l’Hôtel de Ville de Paris ou le Sénat.
Le rôle d’Émile consiste également à définir les orientations stratégiques de l’Amicale, de prendre les décisions qui s’y rapportent et de veiller à leur mise en œuvre. En la matière, Émile fait également partie des Commissions médailles et récompenses, Animation-sorties festivités et Affaires sportives.

Yves CARRIÉ s’est vu décerner la Médaille d’argent de la FNASPP (Fédération nationale des Anciens Sapeurs-Pompiers de Paris).

Cette distinction couronne une très longue et belle carrière de 31 ans et 4 mois au Régiment et à la Brigade des sapeurs-pompiers de 1960 à 1992. Yves est en poste dans le 5ème arrondissement quand éclate Mai 68 : il restera durablement marqué par les manifestations en Sorbonne, sur le boulevard Saint-Michel, où on lance déjà (hélas) des pavés sur les sapeurs-pompiers.

  • Yves a été chef du centre de secours de la rue de Poissy (Paris 5ème, ancien couvent des Bernardins) de 1978 à 1983. Affecté au Bureau de prévention de l’Etat-major à Champerret jusqu’en 1989, il est ensuite nommé dans le cadre de la création d’un détachement au Ministère de la Défense (Îlot St Germain St Dominique Hôtel de Brienne). Il termine sa carrière au grade de Major.

  • Membre de l’AASPP 91 depuis 1994, membre actif de l’ANACAPP (Association Nationale des Anciens Cadres d’Active des Pompiers de Paris) depuis 2003, Yves CARRIÉ a été décoré, entre autres, de la Médaille militaire.