Décès du sergent Jonathan LASSUS-DAVID de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L’armée de Terre est en deuil, elle déplore ce jour le décès du sergent Jonathan LASSUS-DAVID, sous-officier de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris mort au feu. L’armée de Terre adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s’associe à la douleur de ses frères d’armes de la Brigade.

Le mercredi 10 janvier un incendie de parking sur la commune de Choisy le Roi (94) a mobilisé plus d’une centaine de pompiers de Paris pendant plus de 30 heures dans des conditions extrêmes et a durement éprouvé toutes les équipes engagées.

C’est lors de cette délicate intervention que trois soldats du feu ont été blessés dont un très grièvement, le sergent Jonathan LASSUS-DAVID, de la 22e compagnie. Ce soldat du feu, qui a fait preuve d’un courage et d’un professionnalisme exemplaires, est décédé le dimanche 14 janvier 2018.

Le sergent LASSUS-DAVID était pacsé et père de famille. Mort au feu, il est allé au bout de son engagement alors qu’il accomplissait sa mission en contribuant à l’évacuation d’habitants qui auraient pu être victimes de ce sinistre.

Né le 8 avril 1989 à Oloron-Sainte-Marie, le sergent Jonathan LASSUS-DAVID aura servi la France durant plus de 5 ans.

Vouant une passion au métier de sapeur-pompier (il est sapeur-pompier volontaire à Oloron Sainte Marie) il intègre la brigade de sapeurs-pompiers de Paris le 6 avril 2012.

Il sert à la 8e compagnie au centre de secours Rousseau pendant 3 ans où il réussit rapidement et se distingue lors du peloton d’élèves caporaux et du peloton d’élèves caporaux-chefs, puis rejoint la 22e compagnie en 2015 au centre de secours Choisy après avoir brillamment réussi le certificat technique de 1er degré. Après une sélection interne pointue, il obtient le prestigieux certificat de chef de garde d’incendie.

Il est engagé le mercredi 10 janvier 2018 sur un incendie de parking dans la commune de Choisy le Roi qui mobilise plus d’une centaine de pompiers de Paris pendant plus de 30 heures dans des conditions extrêmes. C’est lors de cette délicate intervention que le sergent Jonathan LASSUS-DAVID est très grièvement blessé. Il est immédiatement pris en charge et évacué à l’hôpital d’instruction des armées de Percy.

Malgré l’excellence des soins qui lui sont prodigués, le sergent Jonathan LASSUS-DAVID est décédé le dimanche 14 janvier 2018.

Il était titulaire de la médaille de bronze de la Défense nationale et d’une médaille pour acte de courage et de dévouement échelon bronze pour avoir réalisé le sauvetage d’une personne ensevelie dans un puits dans les Pyrénées atlantiques en 2011. Il avait également été récompensé d’un témoignage de satisfaction et de deux lettres de félicitations du général ainsi que de deux lettres de félicitation du chef de corps du 2e Groupement d’incendie et de secours.

Âgé de 28 ans, pacsé et père d’un enfant, il est mort au feu dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

Télécharger la biographie du du sergent Jonathan LASSUS-DAVID

Publicités

Commémorations des attentats du 13/11/2015

La cérémonie d’hommage

#EnMémoire

commémoration.13112017

Tous droits réservés

Commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918

Message de l’UNC lu par M. DEMONTPION

Message de Mme la Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées

(lu par M. le Maire)

 

Commémoration du 47ème anniversaire de la disparition du général De Gaulle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Remerciements à Monique Augoyard et Claude Prévidi :

Comité du Souvenir

INAUGURATION DE L’HISTORIAL FRANCO-ALLEMAND DE LA GUERRE 14-18 DU HARTMANNSWILLERKOPF

Macron.président.allemand

PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, EMMANUEL MACRON, ET FRANK-WALTER STEINMEIER, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE À COLMAR

Vidéo

 

Lancement d’une plateforme d’assistance aux victimes de cybermalveillance

Pour accompagner et guider les victimes de cybermalveillance (attaques informatiques de type rançongiciel, hameçonnage…), le Gouvernement lance ce mardi 17 octobre la plateforme cybermalveillance.gouv.fr external link .

 

« Armées d’aujourd’hui » n°419

Accéder à : ADA 419

ADA419

 

SDIS 91 : reconditionnement des véhicules ; le SDIS sur les réseaux sociaux

7 véhicules reconditionnés livrés au Sdis

VSAV_reconditionnés_SdisDans le cadre d’une démarche de mutualisation avec les Sdis franciliens, 7 VSAV reconditionnés ont été livrés à l’école départementale du Sdis de l’Essonne, et présentés à la presse locale, ce jeudi 19 octobre 2017, en présence du président du conseil d’administration, Monsieur Dominique Echaroux, et du directeur départemental, le contrôleur général Alain Caroli.

Ces sept véhicules sont composés d’un châssis neuf avec une cellule provenant d’un ancien VSAV. Ainsi, ce reconditionnement permet une optimisation des moyens, avec une durée de vie passant de 8 à 16 ans, ainsi qu’une rationalisation des dépenses, soit 30 000 € par rapport à 7 VSAV neufs de type cellule. En parallèle, 3 VSAV neufs devraient être livrés en fin d’année. L’ensemble de ces véhicules sera par la suite réparti sur les quatre groupements territoriaux. L’année précédente, 3 VSAV avaient déjà été reconditionnés sur le même modèle. L’opération devrait également être renouvelée en 2018.

En parallèle avait également lieu l’inauguration des deux logements de l’Edis, à l’entrée du site. Ceux-ci seront habités par les gardiens de l’école départementale, présents de manière continue pour sécuriser et surveiller le site.

Nouvelle étape pour les réseaux sociaux du Sdis

Deux nombres symboliques ont été atteints, sur les réseaux sociaux, par le Sdis de l’Essonne, au mois d’octobre.

  • 9 000 : c’est le nombre d’abonnés sur Facebook. Crée en 2012, la page du Sdis vous propose de nombreuses actualités : reportages photos, sensibilisation et prévention, annonce d’événements et/ou de cérémonies, etc. Pour rejoindre la communauté, cliquez ici.
  • 4 000 : c’est le nombre d’abonnés sur Twitter. Présent depuis 2014, le Sdis de l’Essonne tend également à alimenter le plus possible sa page avec notamment des photos, des relais d’informations d’autres Sdis ou institutions, des messages institutionnels, etc. Pour nous suivre sur Twitter, n’hésitez plus et cliquez ici.

Vous pouvez également en parallèle rejoindre le Sdis de l’Essonne sur Youtubeet Instagram.

Nouvelle édition des Rencontres de la sécurité en Essonne ce WE

Cette année encore, les rencontres de la sécurité sont organisées dans le département de l’Essonne, du 11 au 14 octobre 2017. Pour cette 5ème édition, les actions de prévention et de sensibilisation s’organisent autour de quatre thématiques :

  • La sécurité quotidienne (délinquance, sécurité routière, risques domestiques…) ;
  • Les situations d’urgence et de crise (alerte aux populations, gestes qui sauvent…) ;
  • L’engagement citoyen (volontariat, garde nationale…) ;
  • Les cyber-menaces (hacking, escroquerie, haine sur internet…).

Dans ce contexte, le Sdis de l’Essonne sera notamment présent sur l’un des rendez-vous avec notamment l’ensemble des acteurs de la sécurité civile. En effet, le 14 octobre, de nombreuses manifestations auront lieu au centre commercial régional Evry 2Les sapeurs-pompiers essonniens seront présents à l’intérieur du centre commercial, avec notamment un stand présentant le Sdis. Il vous sera possible d’obtenir les informations nécessaires concernant les missions des volontaires et professionnels. Ils seront également présents à l’extérieur avec présentation d’une Echelle pivotante automatique (EPSA) mais aussi avec des démonstrations en partenariat avec les cadets de la sécurité civile du lycée Nadar.

Un rendez-vous à ne pas manquer. Pour rappel, d’autres manifestations sont organisées du 11 au 14 octobre dans le département de l’Essonne. Pour obtenir le planning complet des événements, rendez-vous sur le site de la Préfecture de l’Essonne en cliquant ici.

 

Une délégation du Sdis 91 invitée à l’Elysée

Le vendredi 06 octobre, de nombreux sapeurs-pompiers ont été conviés à l’Élysée pour une cérémonie en hommage aux hommes et femmes mobilisés sur les feux de forêts et ouragans. Une délégation du Sdis de l’Essonne était notamment présente pour cet événement, menée par Madame Marie-Claire Chambaret, Vice-présidente du Conseil d’administration du Sdis ainsi que par le directeur départemental, le Contrôleur-général Alain Caroli. En effet, au total, ce sont cinq colonnes de renfort qui ont été engagées entre les mois de juillet et octobre : trois pour lutter contre les feux de forêts, 2 pour venir en aide à la population des Antilles.

Le président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, a tenu à remercier l’ensemble des acteurs mobilisés durant cette période en témoignant de sa reconnaissance : « Cette reconnaissance va aux militaires, ceux de la sécurité civile et ceux de nos armées, aux sapeurs-pompiers, aux bénévoles des associations agréées de sécurité civile, aux forces de l’ordre qui se sont relayées sur le continent et aux Antilles pour porter secours à nos concitoyens en difficulté. Ma reconnaissance va également aux élus, à leurs services ainsi qu’à tous les services de l’Etat et à l’autorité judiciaire qui ont été fortement mobilisés dans ces moments difficiles et qui ont tous répondu présents face aux sollicitations que suscitent de tels événements.« .

Ce que nos deuils présents portent de vie, de sens et d’espérance

Les deux victimes de l’odieux attentat de Marseille, Mauranne et Laura,

incarnaient, de par leur vie et leurs études (3ème année de médecine pour Mauranne, 2ème année d’études d’infirmière pour Laura, par ailleurs impliquée dans l’encadrement de scouts)

le dévouement, l’empathie et l’ouverture sur autrui.

C’est le sourire radieux et confiant

de ces deux jeunes filles attentives au bien-être de leurs semblables

que nous devons porter comme étendard

contre la folie et la barbarie.

Mauranne et Laura seront toujours présentes

à travers tout ce dont elles sont le symbole :

la Médecine, ce défi aux semeurs de mort

la Science, ce défi aux fanatiques haineux

la Jeunesse, porteuse de tous les renouveaux

la Femme, porteuse de toutes les dignités

la France, qui a le visage de toutes ces femmes de savoir et de générosité.

Qu’apposer alors aux côtés de leur photographie, pour honorer leur mémoire et leur nécessaire postérité,

si ce ne sont ces mots de Jean Paulhan, écrits dans la nuit de l’Occupation :

« Nous savons, pour nous, que la France demeure

ce qu’elle devient chaque jour plus mûrement.

Elle est partout où l’on ne consent pas ».

T.d.r.

*

 

C’est un autre des sourires qui nous sont chers

– un sourire facétieux, élégant, tendre et chaleureux –

qui s’en est allé rejoindre son ami
le cinéaste et photographe de guerre Pierre Schoendoerffer
T.d.r.

lequel sut lui faire incarner, à travers ce commandant de navire-escorteur en quête d’un rachat du nom de « Crabe-tambour »,

la gravité et la grandeur de ce qui fait le soldat et l’officier :

le respect viscéral de la parole donnée.

T.d.r.