Archives de Tag: INvalides

En deux voix d’exception : la France, cet éternel frisson

Dans la simultanéité des « disparitions »,

et par-delà la dissemblance apparente 

entre qui incarne une érudition tout à la fois espiègle et mystique

et le héraut/héros d’un « genre » culturel injustement dénigré,

Jean d’Ormesson et Johnny Hallyday

se rencontrent dans l’élévation et la stature humaine 

qu’ils surent donner

à leur existence.

Et si l’on ne présente plus l’académicien,
il faut savoir lire 
chez l’idole adulé des foules,
cette voix haute et pleine
qui avait, elle aussi, atteint l’essentiel :
 
écho, entre autres, du sacrifice des soldats d’hier 
des dissidents emprisonnés
et de la liberté outragée 
 
relient la houle féconde du Stade de France
et la solennité des ombres vibrantes qui peuplent les Invalides
 
Qu’en souvenir de ces deux êtres d’exception,
rageuse
du dépassement,
ne nous abandonne
jamais.
 
Car ce frisson-là,
tout à la fois savant et généreusement partagé,
s’appelle 
la France.

 *

Hommage de l’orchestre de la Garde républicaine à Johnny Hallyday :

Quelque chose…

 

Publicités

Hommage national à Simone WEIL aux Invalides

Macron.Weil

Retour sur la cérémonie

[Vidéo] Exposition « La jeunesse au coeur de la Défense » aux Invalides

Exposition « La jeunesse au coeur de la Défense »

Don du sang le 14 juillet aux Invalides

S’ils y arrivent, pourquoi pas vous ?

 

Sources : Ministère des Armées

JIDF ; Lien Armées-Jeunesse

8 mars  : en cette Journée internationale des Droits de la Femme,
comment ne pas avoir une pensée infiniment reconnaissante pour ces femmes des plus courageuses
qui contribuent chaque jour à protéger et secourir les populations :


Plus que jamais, il faut faire pleine confiance aux femmes de nos forces de sécurité et de secours
pour penser et panser,
et fixer, de leur vision experte, le cap de notre Défense.
*

Inauguration de l’exposition photographique « La jeunesse au cœur de la défense »

À travers 22 panneaux, l’exposition illustre les différents volets de l’action du ministère de la Défense en faveur de la jeunesse et valorise les liens qui unissent les jeunes et les forces armées. Les photographies abordent plusieurs thématiques : l’enseignement de défense et d’éducation civique et citoyenne, la cohésion et la promotion sociales à travers les parcours professionnels proposés par la Défense, ou encore le soutien à l’engagement de la jeunesse dans l’armée d’active ou de réserve.

Le général de corps d’armée Philippe Ponties, Directeur du service national et président de la Commission armées jeunesse, a inauguré  l’exposition photographique « La jeunesse au cœur de la Défense » le mardi 21 février 2017  à 11h30 dans les douves de l’hôtel national des Invalides, en présence du général de corps d’armée Bruno Le Ray, Gouverneur militaire de Paris, du préfet Yannick Blanc , Haut-Commissaire à l’engagement civique et président de l’Agence du service civique,  du général Ract-Madoux, gouverneur militaire des Invalides, de  Jean-Yves Daniel, doyen honoraire de l’inspection générale de l’Education nationale, du général Pillet, commandant le Service militaire volontaire, du général de Revel, commandant le Service militaire adapté,  de Romain Picart, conseiller au cabinet du ministre de la Défense, de Valérie Lecasble, Directrice de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense, et du contrôleur général des armées Christophe Jacquot, directeur de l’ECPAD.

Produite et réalisé par le secrétariat général pour l’administration avec le soutien du GMP, cette exposition a réuni plus de 12 partenaires qui ont donné accès à leurs archives pour la réaliser.

L’exposition est visible gratuitement jusqu’au 20 mars 2017 depuis la voie publique au niveau du 129 rue de Grenelle (Paris 7e).

Venez découvrir ces portraits qui sont autant de témoignages de l’engagement de la jeunesse d’aujourd’hui.

Journée nationale d’hommage aux harkis

Diaporama

hommage-harkis

Hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre

Hommage national (Présidence de la République)

 

80 ans de solidarité en faveur de la communauté combattante

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir, renaît pour redonner de l’espoir !

Le Bleuet de France : 80 ans de solidarité en faveur de la communauté combattante

L’Œuvre Nationale du Bleuet de France est une œuvre caritative issue de la Première Guerre mondiale et dont l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) assure la gestion depuis 1991. L’histoire de la création du Bleuet de France débute à Paris, au sein de l’Institution Nationale des Invalides où deux femmes de leur temps à l’écoute des souffrances de leurs contemporains : Charlotte Malleterre (fille du commandant de l’Hôtel National des Invalides) et Suzanne Leenhardt, infirmières au sein de l’Institution, souhaitent venir en aide aux mutilés de la Première Guerre. Elles créent alors, dès 1925, un atelier pour les pensionnaires des Invalides. Ils y confectionnent des fleurs de Bleuet en tissu pour les aider à reprendre goût au travail et à la vie et subviennent ainsi, en partie, à leurs besoins grâce au produit de la vente de ces fleurs. Bientôt cette belle initiative se développe et prend une dimension nationale : la Nation veut témoigner de sa reconnaissance et venir en aide à ses hommes qui ont sacrifié leur jeunesse à défendre la France. Le Bleuet est alors choisi pour incarner le symbole national du Souvenir, la Fleur des Morts pour la France. C’est pourquoi, il est décidé à l’occasion du 11 novembre 1934, de vendre, pour la première fois, les fleurs de bleuet fabriquées par les anciens combattants sur la voie publique à Paris : près de 128 000 fleurs seront vendues ! C’est une vraie réussite suivie d’une véritable reconnaissance car, dès 1935, l’État décide de la vente officielle du Bleuet chaque 11 novembre.

Site du Bleuet de France

Après la seconde Guerre mondiale, en 1957, l’État crée un deuxième jour de collecte chaque 8 mai. Aujourd’hui encore, à l’occasion de ces deux journées commémoratives, l’Œuvre Nationale du Bleuet de France organise des collectes sur la voie publique dans toute la France grâce à son réseau de 20 000 bénévoles. Les fonds collectés permettent de contribuer au maintien à domicile des anciens combattants et de leurs veuves, de participer au financement des études des pupilles de la Nation, mais encore de soutenir des militaires gravement blessés en opérations extérieures ou d’accompagner les familles endeuillées de nos soldats. Le Bleuet de France avec l’ONAC-VG, est aussi l’un des acteurs majeurs de la politique de transmission de la mémoire et des valeurs républicaines aux jeunes générations. Ce soutien se concrétise par le financement sur le plan national ou local de centaines de projets mémoriaux.

Plus que jamais, le Bleuet de France a besoin de votre appui pour promouvoir ses valeurs de mémoire et de solidarité.

Source : Bleuet de France

Les footballeurs soutiennent le Bleuet de France

Le sport et la mémoire s’associent pour initier une action inédite. Mercredi 29 octobre 2014, l’opération « La Ligue 1 et la Ligue 2 soutiennent le Bleuet de France » a été lancée aux Invalides, en présence de Kader Arif (secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire), Frédéric Thiriez (président de la Ligue de Football professionnel), Philippe Diallo (directeur général de l’Union des clubs professionnels de football) et Rose-Marie Antoine (directrice générale de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre et présidente de l’oeuvre nationale du Bleuet de France). Récit en images.