Archives de Tag: Paris

Commémorations des attentats du 13/11/2015

La cérémonie d’hommage

#EnMémoire

commémoration.13112017

Tous droits réservés

Publicités

Un siècle de 14 Juillet

Armées d'aujourd'hui.07.2016

http://fr.calameo.com/read/0003316273772f9a3796e

Hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre

Hommage national (Présidence de la République)

 

Libération de Paris : dans les pas de « la Nueve »

Auteur :  Marine Picat  – Direction :  DICoD

Le 24 août dernier, Kader Arif, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé des anciens combattants et de la mémoire, a suivi les traces des soldats espagnols de la Nueve, compagnie de la division Leclerc, qui amorcèrent la Libération de Paris.

Affiche marche commémorative Nueve

Dimanche 24 août, les Parisiens étaient invités à remonter le cours de l’Histoire et à revivre l’amorce de la Libération de Paris. Une marche commémorative était organisée, et suivait pas à pas les traces de la Nueve. Cette compagnie de la division Leclerc était composée de combattants espagnols ayant fui leur pays et intégré les armées de la France libre. C’est aussi la première compagnie alliée à entrer dans Paris, en avant-garde, le 24 août 1944.

Pour suivre pas à pas l’avancée de ces hommes menés par le capitaine Dronne, la marche proposait de suivre les plaques commémoratives installées en 2004. Chacune de ces plaques était l’occasion de donner une explication, un détail, une anecdote sur les événements passés.

Le cortège, parti depuis le square Hélène-Boucher, Porte d’Italie (13e), a rejoint l’Esplanade des Villes-Compagnons de la Libération (4e), où se trouve la 9e plaque du trajet que la Nueve a effectué.

Place de l’Hôtel de ville, Kader Arif a rendu hommage à ces combattants républicains prêts à donner leur vie pour combattre le racisme, la haine et le nazisme. Le secrétaire d’Etat a exprimé toute sa reconnaissance envers ceux qui ont marqué l’Histoire de notre pays par leur courage, leur esprit de sacrifice, leur audace, leurs valeurs : « la France exprime sa reconnaissance aux grands noms inscrits à jamais dans l’Histoire et aux anonymes que le destin de la France a jetés côte à côte dans les rues de la capitale. »